Archive | Que voir au Brésil? RSS feed for this section

Saudade : Le Brésil vous manque ? Aidez-nous à programmer vos prochains séjours…

19 mar

Vous êtes nombreux à avoir profité du blog pour organiser votre séjour au Brésil et on espère que vous êtes rentrés du Brésil avec l’envie d’y retourner.

Afin que ce blog puisse constituer un guide plus définitif du Brésil pour les prochains séjours de tous les visiteurs de ce blog, nous vous invitons à nous faire part par email de vos plus belles découvertes, vos meilleurs plans, les restos inoubliables, les hôtels sympas que vous recommandez, les bons deals à partager entre amis. Ce sera aussi l’occasion de nous faire part des choses qui selon vous manquaient à notre blog ou qui auraient mérité d’être précisées.

On publiera dans les prochaines semaines ces adresses et conseils…

Que faire autour de Rio ?

11 fév

Pour ceux notamment qui feront un court séjour au Brésil, sachez que la région de Rio de Janeiro offre déjà une grande diversité à proximité et vous permettra de varier les plaisirs même sans trop de planification ou d’itinéraires compliqués.

Voici quelques idées :

Petrópolis : Ville impériale dans l’arrière-pays de Rio et ancienne capitale du Brésil, on y visite le palais XIXème siècle de Pierre I, premier monarque du Brésil. Située à 42 km de Rio de Janeiro, on peut facilement la visiter dans la journée en revenant sur Rio le soir. Peut-être pas ce qu’il y a de plus dépaysant lorsqu’on vient d’Europe mais une facette inattendue du Brésil, loin du tumulte et de la chaleur de Rio (Petropolis étant à 900m d’altitude).

Parque Nacional de Tijuca: La forêt de Tijuca est en fait "dans" Rio de Janeiro. C’est d’ailleurs la forêt urbaine la plus importante du monde. Le parc est grand et pour des raisons de sécurité, on vous encourage à y aller avec un guide (qu’on peut trouver à l’entrée du parc) et de ne pas y aller à la tombée du jour. C’est un bon moyen pour profiter de la nature luxuriante à proximité de la ville, de voir des toucans, singes et autres animaux, tout en profitant de belles vues sur Rio de Janeiro.

Plages: En dehors d’Ipanema et de de Copacabana, d’autres plages un peu  en dehors des sentiers battus peuvent mériter un détour. Ainsi les plages de Recreio, de Prainha ou de Grumari, certes éloignées du centre, sont des sites plus paisibles (la plage, pas forcément la mer) et sauvages, tout en étant atteignable en aller-retour dans la journée.

Pour ceux qui souhaitent pousser un peu plus loin et faire des excursions de 1 à 3 jours, plusieurs options de charme s’offrent à vous :

Ilha Grande: On rejoint Ilha Grande facilement depuis Rio, en prenant un bus jusqu’à Angra dos Reis ou Mangatariba puis en prenant un bateau. L’île offre de jolies petites plages à cocotiers, des possibilités de randonnées et de multiples pousadas. Si vous réservez votre pousada par avance, il n’est pas rare qu’elle prenne la traversée à sa charge.
Un petit coin de paradis à 160 km de Rio.

Paraty: C’est une petite ville coloniale tout à fait charmante, que l’on peut rejoindre y compris par bus, depuis Rio ou São Paulo. Une bon lot de consolation pour ceux qui ne peuvent pas aller jusqu’à Olinda par exemple.

Egalement, en allant vers le Nord, plusieurs plages – magiques – sont à 2h30-3h de Rio de Janeiro. Il s’agit de la régio des lacs et comprenant les plages de Arraial do Cabo (photo), le populaire Cabo Frio et la plus exclusive (genre St Trop’) Buzios. Vous trouverez dans vos hôtels de Rio des brochures vous offrant de vous rendre sur l’une de ces plages en aller-retour journée. Si votre emploi du temps le permet, cela mérite ceci dit d’y faire une halte de plus de 24h puisque il est facile d’aller d’une de ces plages à l’autre, soit par voiture, soit par bus (bus toutes les 10mn entre Arraial do Cabo et Cabo Frio, toutes les 3h entre Arraial do Cabo et Buzios, toutes les 20mn entre Buzios et Cabo Frio). Evidemment pendant le carnaval (4-8 mars), ces destinations à proximité de Rio et São sont très prisées et trouver un hôtel peut s’avérer difficile.

La barrière de la langue?

12 sept

Contrairement à ses voisins (hispanophones ou francophone pour la Guyane), le Brésil est lusophone. Pour autant, peut-on se débrouiller sans parler Portugais ?

Le Portugais parlé au Brésil est parlé bien plus distinctement et lentement que le portugais chechetant et rapide de son parent européen. Et on peut être surpris en venant d’Europe d’entendre que le Portugais parlé au Brésil est relativement uniforme d’une frontière à l’autre de cet immense pays.
Le Portugais étant une langue latine, un francophone peut relativement facilement comprendre les phrases qu’il lira et acquérir rapidement un petit vocabulaire de survie. Les Brésiliens parlent ou comprennent très souvent (un peu) d’Espagnol, beaucoup moins l’Anglais mais parlent aussi beaucoup avec les mains.

Dès lors, oui on peut assez facilement se débrouiller au Brésil, au moins y survivre, sans parler portugais.  Pour prendre une comparaison facile, il est ni plus facile ni plus difficile pour un francophone de se débrouiller et comprendre le sens des phrases au Brésil que de le faire en Italie (lorsqu’on ne parle pas italien). Ni évident, ni impossible.

Si, ceci dit, la perspective de vous retrouver seuls francophones au Brésil sous effraie, il vous est toujours possible de vous adresser à des voyagistes pour organiser un circuit guidé par des spécialistes francophones (http://www.voyagermoinscher.com/voyage/circuit_bresil.asp ou pour des circuits plus sur mesure: http://www.rendez-vous-bresil.com/, http://www.vdm.com/voyage-sur-mesure/ou le brésilien http://www.tourisme-bresil.com/).

A Rio, notre amie Pilar – Brésilophile devant l’Eternel – nous recommande un guide francophone qui connaît parfaitement la ville et saura vous la faire découvrir dans un français impeccable.
Pour le joindre et organiser avec lui votre découverte de la ville, voici ses coordonnées :

Luis Olinto
Tel: (0055) 21 99556292  Skype: luisolinto  Msnlospm@hotmail.com

Ses tarifs: 180 reals (80 euros) pour une journée de visite (prix variable selon nombre de participants et moyens de transports ou si la visite se fait en soirée). Les entrées sont en sus. "Parmi les visites classiques: les deux montées Christ rédempteur et Pain de Sucre, stade de foot du Maracanã, Sambodrome (avec des écoles de samba), la cathédrale de Rio, la vieille ville historique, longer les plages de Copacabana, Ipanema, Leblon, São Conrado…"

Pour lui, comme pour toute formule organisée, on vous encourage à nous prévenir afin qu’on puisse mettre en relation les différentes personnes qui seraient intéressées.
Boa Viagem*!

—–
*Bon voyage !

Guide de voyage à la carte

31 août

Le saviez-vous?

Le Brésil est un grand pays et les guides de voyage, quels qu’ils soient, se retrouvent contraints de faire une "petite sélection" des lieux à voir ou à visiter.

Si Rio est toujours décrit de façon assez complète, les autres régions sont parfois abordées de façon assez synthétiques, en tout cas bien plus synthétiques que ce qu’on a l’habitude de voir dans les guides de voyage.
Il faut dire que le guide du routard, par exemple, a pas moins de 7 guides consacrées aux différentes régions d’Italie mais décline le Brésil dans son ensemble dans un seul de ses guides (sur près de 600 pages, il est vrai).

Pour ceux qui prévoient déjà de ne faire qu’une région du Brésil, ça fait donc beaucoup de pages à transporter pour rien.

LA SOLUTION ?
Si vous lisez l’anglais, avez une imprimante à disposition et désirez voyager léger, sachez que le lonely planet offre sur son site anglais la possibilité de télécharger ses guides par chapitre (3,50 euros le chapitre).
Pour cela, cliquez simplement ici: http://shop.lonelyplanet.com/brazil/brazil-travel-guide-7 et faites votre commande.

Brésil: Que voir ?

8 août

Le Brésil est un pays immense. Lorsqu’on planifie son itinéraire, nous conseillons donc de choisir vite si on préfère un séjour « marathon » pour découvrir ses lieux les plus emblématiques, ou un séjour plus cool, se concentrant davantage sur une région. Le premier nécessitera de multiplier les vols intérieurs, encore une fois, plutôt bons marchés, car les distances sont grandes et le réseau routier n’est pas celui de l’Ouest Américain. Le second peut permettre un voyage plus intuitif car moins planifié mais forcément moins varié.

Quelques-uns des lieux les plus remarquables :

  • Rio de Janeiro La « Cidade Maravilhosa » est à la hauteur de la carte postale. Superbes plages et nature éblouissante au coeur de la ville. Le Pain de Sucre et le Christ surplombant la ville sont év idemment à découvrir, ainsi que le quartier de Santa Teresa, vieux quartier sur les collines qui rappelle Lisbonne. On vous conseille de choisir votre hôtel dans le quartier de Copacabana ou Ipanema et leurs superbes plages. Rio de Janeiro est également un Etat qu’il peut être intéressant de visiter (plages ou plongée à Buzios, joyau colonial de Paraty ou Pétropolis, parcs naturels).
  • Brasilia La capitale du Brésil. Inaugurée en 1960, l’architecture futursite et utopique d’Oscar Niemeyer de l’ensemble des monuments de la ville l’a classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. Excentrée, elle est néanmoins bien reliée (par air) à toutes les villes du pays.
  • Mina Gerais Région de mines d’or et de pierres précieuses, la région a très tôt attiré les colons portugais (et Vincent pour trouver la bague de Fernanda !). Aujourd’hui restent plusieurs petites villes coloniales superbes (Ouro Preto, Tiradentes, Congonhas, Diamantina…) et une gastronomie délicieuse. A explorer avec une voiture de location pour plus de simplicité même si des bus existent.
  •  Foz de Iguaçu Assez éloignées – à la frontière paraguayienne et argentine – les chutes d’Iguaçu impressionnent. Ensemble de 275 chutes d’eau d’une hauteur moyenne de 60m, elles sont le pendant brésilien des chutes du Niagara et figurent, à juste titre, parmi les « nouvelles » merveilles du monde.
  • Salvador de Bahia Salvador est réputée pour son carnaval populaire et gigantesque. C’est aussi la ville la plus africaine du Brésil. Situé dans la ville haute, le quartier du Pelourinho, regroupe la plupart des monuments de Salvador (cathédrales, églises, couvents, …), et a été réhabilité en 1993 grâce à son classement au patrimoine mondial de l’Unesco. Le quartier tranche avec le reste de la ville, il est vrai, ressemblant à une grande favela (prudence). C’est aussi la capitale d’une région accueillante et dotée de jolies plages (île Itaparica (catu…), Jaguaribe, Jiribatuba , Rio Paraguaçu…) et du « grand canyon brésilien» de la Chiapada Diamantina.
  • Les Etats du Nordeste Au Nord de Bahia, on trouve une série de petits états (Alagoas-Pernanbuco-Rio Grande do Norte-Ceara-…) qui peuvent aisément se parcourir en voiture (200 km d’une capitale d’Etat à l’autre). Ils se découvre donc facilement, l’accueil est chaleureux et les prix plus réduits. Leur littoral est l’un des plus beaux du pays (notamment les plages de Pipa près de Natal et ses dauphins, et les piscines naturelles de Porto de Gallinha près de Maceio). C’est aussi une région où le carnaval est une affaire sérieuse :-), à Recife et dans la belle Olinda notamment!
  • Lençois Marnanhenses Proche de Sao Luis, spectacle unique de dunes se mêlant à la mer. Des photos à la « Arthus-Bertrand » à la portée de tous et une région globalement accueillante.
  • L’Amazonie Difficile d’accès mais le contraste avec le reste du pays est sans pareil. Voyage dans la Nature et les Civilisations. La remontée du fleuve de Belém à Manaus est fascinante. Antimoustique recommandé.
  • Pantanal Une sorte de version light de l’Amazonie au sud-ouest du pays. Animaux sauvages (toucans, jaguar, singe hurleur, tapir, paresseux …), chutes d’eau et vraie forêt tropicale.

E muito mais*(*et bien plus encore)

 

Autrement dit, impossible de tout voir en un voyage.

La plupart des agences, spécialisées (Rendez-Vous au Brésil, Voyageurs du Monde…) ou génériques (Nouvelles Frontières, Promovacances…) proposent des tours plus ou moins complets, plus simple mais pour un budget évidemment plus cher que si on s’organise seul.

Pour ceux qui voudraient se concentrer sur Rio et sa région, bien surveiller les formules vol+hôtel des sites de voyages qui – notamment à l’approche de la date – peuvent s’avérer compétitifs et parfois meilleur marché que la même prestation organisé tout seul.
N’oubliez pas votre contrainte : être à Rio les 25-26 février !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.